Dirty Diana : the end

Ça y est, c’est enfin fini ! Autour d’1h30 ce matin j’ai écrit le dernier mot de mon premier roman Dirty Diana !

J’aurais mis deux ans et trois semaines pour sortir ces 516 134 caractères, 85 560 mots, 197 pages ou 31 chapitres ! (soit 115.56 mots par jour en moyenne ^^)

Sauf que c’est pas fini, évidemment. J’ai même l’impression que la partie vraiment difficile va commencer, celle que je sais pas faire en tout cas. Il va falloir, relire et corriger, et tout ça  plusieurs fois, reprendre les points de scénario qui iront pas, faire relire, demander des avis, ne pas s’engueuler avec les relecteurs qui n’auront rien compris, tenir compte de leurs conseils, recorriger le tout une dernière fois, l’envoyer à son futur gentil éditeur, en vendre des millions d’exemplaires, devenir ultra riche et mourir d’une overdose ou noyé dans un jacuzzi à Miami. Vaste programme.

Je vous mettrais un petit mot de temps en temps pour dire où tout ça en est, mais ça risque de prendre un moment entre chaque étape, alors ne soyez pas trop impatients.

Mais ça fait un premier cap de passé et je suis content 😀

Content Nikø. ^^

FacebookTwitterGoogle+TumblrPinterestEmailPartager