Archives de catégorie : Romans

Mon écriture de roman(s)

Bilan écriture février et mars 2018

Hé oui déjà l’heure du bilan ! ^^

J’ai donc tenu le coup et fait un deuxième bilan… mais avec du retard, tellement  que j’ai trouvé mieux de faire un deux en un pour pas être en retard deux fois de suite ! (et de toute façon, si vous étiez là pour la régularité, vous me connaitriez bien mal… 😉 )

Comme je sais que le suspense est insoutenable je commence par ça : Continuer la lecture

Bilan écriture janvier 2018

Bonne année comme le veut la formule consacrée ! (Ben quoi ? Une remarque d’ordre temporelle ? 😉 )

J’ai cru voir chez mes confrères et consœurs (si j’ose modestement les appeler ainsi) une tendance à faire des bilans de leur ce qu’ils ont écrit pendant ce premier mois de l’année. Je ne sais pas si c’est un effet « bonne résolution » ou pas mais ça me plait alors je vais suivre le mouvement, et ça pourrait intéresser quelques personnes, on sait jamais ^^.

D’abord, un petit mot sur la fin de l’année précédente. J’ai mis la dernière main à une nouvelle qui devrait paraître dans un recueil dans l’année, donc je n’en dirai pas plus pour le moment en attendant d’autres infos. J’ai aussi fini et envoyé une nouvelle fantastique (c’est le genre, pas une nouvelle fantastique fantastique bien sûr :D) pour appel à textes dont je ne dirais rien non plus en attendant la réponse.

À 2018 donc ! Tout d’abord, j’ai poursuivi les envois de Dirty Diana à des éditeurs, qui j’espère l’accepteront. J’ai aussi fait quelque chose de « para-écriture » mais essentiel : je me suis installé un bureau (en vrai je me suis dégagé un bureau de tout le bazar qui l’encombrait 😉 ) ce sera notre point « Valérie Damidot » du mois. Il reste quelques petites améliorations à faire (au niveau de l’éclairage surtout) mais l’essentiel est là (et non ce n’est pas rangé exprès pour la photo, c’est tout le temps comme ça :P)

 

Avec cet espace de travail tout neuf, simple, mais confortable, je me suis attaqué à l’écriture du dernier épisode d’Ayëa, une série de novellas de Dark Fantasy. (Attention, c’est le dernier dans l’ordre d’écriture, pas de lecture. J’ai un peu fait ça dans l’anarchie ^^) En m’y mettant un petit peu chaque jour j’ai légèrement dépassé la moitié de l’épisode, ce qui est pas beaucoup mais beaucoup à la fois. Il m’en reste donc un peu moins à faire, ce qui devrait rouler dans le mois suivant (surtout avec un peu d’aide de la neige 😉 ). Ensuite, il faudra faire les inévitables corrections, harmoniser un peu l’ensemble de la série et essayer de lui trouver un maison confortable et accueillante.

Voilà pour le bilan de janvier, pour février, il me faudra finir de m’occuper d’Ayëa. J’aimerais aussi programmer, sinon écrire, une ou deux réponses à des appels à textes et commencer à planifier le prochain roman. Il faudra peut-être que j’envoi encore Diana chez d’autres éditeurs, et que je perfectionne bien sûr le bureau. Bon… ça risque de dépasser un peu de février tout ça… Et ce serait bien de refaire un bilan de temps en temps tiens 😀

Je vous dis alors à dans un mois (à peu près, c’est pas une science exacte non plus ^^)

N.

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Dirty Diana : the end

Ça y est, c’est enfin fini ! Autour d’1h30 ce matin j’ai écrit le dernier mot de mon premier roman Dirty Diana !

J’aurais mis deux ans et trois semaines pour sortir ces 516 134 caractères, 85 560 mots, 197 pages ou 31 chapitres ! (soit 115.56 mots par jour en moyenne ^^)

Sauf que c’est pas fini, évidemment. J’ai même l’impression que la partie vraiment difficile va commencer, celle que je sais pas faire en tout cas. Il va falloir, relire et corriger, et tout ça  plusieurs fois, reprendre les points de scénario qui iront pas, faire relire, demander des avis, ne pas s’engueuler avec les relecteurs qui n’auront rien compris, tenir compte de leurs conseils, recorriger le tout une dernière fois, l’envoyer à son futur gentil éditeur, en vendre des millions d’exemplaires, devenir ultra riche et mourir d’une overdose ou noyé dans un jacuzzi à Miami. Vaste programme.

Je vous mettrais un petit mot de temps en temps pour dire où tout ça en est, mais ça risque de prendre un moment entre chaque étape, alors ne soyez pas trop impatients.

Mais ça fait un premier cap de passé et je suis content 😀

Content Nikø. ^^

NaNoWriMo, les victoires dans la défaite

La fin du mois de novembre est arrivée et j’abandonne. Pour dire la vérité j’ai abandonné depuis le dernier article du 21 novembre. D’abord parce que j’ai pris quelques jours de vacances et  qu’il était compliqué d’y écrire, et ensuite parce que j’ai du consacrer mon temps et mon énergie à autre chose dont je ne peux pas encore parler.

Ça c’était les excuses, maintenant parlons du NaNo. Si je n’ai atteint ni l’objectif des 50000 mots, ni celui plus personnel de la fin du roman, l’expérience a été très intéressante et enrichissante à plusieurs niveaux et j’en ai tiré des enseignements variés :

  • Ma vitesse moyenne d’écriture est d’environ 600 mots à l’heure.
  • Il est possible d’écrire tous les jours, parfois en se secouant mais il en sort toujours quelque chose
  • Je peux être trop fatigué pour écrire
  • Je peux écrire en étant fatigué
  • J’ai besoin d’un plan assez précis de ce que je veux faire, et j’arrive à modifier ce plan assez rapidement quand je suis coincé
  • Je peux blogguer un peu tous les jours
  • L’espace « bureau » que je me suis aménagé risque de ne jamais me servir
  • Et il faut que je trouve un moyen de me préparer d’un seul coup deux tasses de thé buvables

Si je regarde avec honnêteté mes principaux obstacles, je vois que ils ont été les questions du temps et de son organisation. Je me doutais qu’il s’agissait de mes points faibles, il va falloir que je travailles dessus. Peut-être aussi que la deadline personnelle ne m’a pas assez motivé.

C’est donc plus riches de ces quelques leçons, et de 18576 mots, que je vais continuer à écrire et finir Dirty Diana impatiente.

Et l’année prochaine je recommencerai l’expérience du NaNo pour de vrai, en commençant un roman de zéro et avec plus de préparation en amont.

NaNoWriMo, Jour 21 : zéro (2)

Stats :

0 sur 1667 reste beaucoup en pas assez de temps.

 

Bon j’ai encore fait zéro, il était de toute façon clair que je n’atteindrais pas la 50000 mots d’ici fin novembre.

Mais j’ai une très bonne raison pour avoir fait zéro, mais je peux pas encore la dire, mais elle est très bonne. Il faudra donc atteindre.

 

Dirty Diana sourit bêtement et danse de joie, bizarrement.

NaNoWriMo, Jour 20

Stats :

356 sur 1667, total de 18576 plus que 31424 en 10 jours.

J’avance de moins en moins vite, ça commence à beaucoup m’inquièter mais je ne sais pas trop d’où ça vient. C’est une expérience vraiment plus difficile que je ne le croyais au départ ce NaNo, mais très enrichissante.

Dirty Dian s’impatiente et me harcèle, je l’entends dans un coin de mon esprit (ou peut-être que je deviens juste fou…)

NaNoWriMo, jour 18

Stats :

74 sur 1667 total de 17540 plus que 32460 en 12 jours

Je me demande si j’aurais pas préféré faire zéro… J’ai quand même bien repris un point de scénario qui allait pas et j’ai découvert que je pouvais être trop fatigué pour écrire. Toujours intéressant.

Dirty Diana est fatiguée aussi, donc elle dit rien.

NaNoWriMo, jour 17

Stats :

1100 sur 1667, total de 17466 reste 32534 en 13 jours.

On avance toujours, plus ou moins vite et sans rien avoir à en dire de particulier.

Dirty Diana aussi du coup, et ça lui va bien.

NaNoWriMo, jour 16

Stats :

1986 sur 1667, total de 16366 plus que 33634 en 14 jours

Enfin un résultat satisfaisant ! Pas suffisant pour rattraper le retard, mais au moins c’est au dessus de la moyenne (enfin de la moyenne du début. Parce que maintenant que je suis bien en retard, elle a forcément bougé et je suis en dessous. Mais laissez moi savourer ce score honorable !)

Dirty Diana est vraiment contente ! Enfin !